samedi 17 mai 2008

Petits paysages imaginaires

En attendant les résultats de l’échographie, et tandis que j’avais bien du mal à surmonter un certain état d’inquiétude, j’ai vraiment senti le besoin de faire autre chose que des natures mortes. Je me suis donc essayée, pour la première fois, à peindre des paysages.

En voici quelques uns.


La route rouge, avec ses maladresses, mais que j'aime tout de même :



Paysage de ferme (10cm x 15 cm) peint d'après un tableau de S. Trevena :


Un paysage urbain, en tout petit format (10 cm x 10 cm) :


Le petit lac (20cm x 15cm) :


Un reprise du Petit lac en plus gros format, avec des modifications:



La route jaune. Le lac a disparu, c’est devenu une simple étendue au pied de la montagne. Les valeurs sont très peu contrastées, ce que me reproche L’Encrier, mais j’aime assez l’atmosphère « baignée de lumière » que cela produit :



Une rive, peinte hier, en petit format (20x15cm) :



Me voilà accro aux paysages.

11 commentaires:

Solange a dit…

J'aime le petit paysage pour les couleurs et le reflet dans l'eau. La gaieté que dégage la ferme. Et le petit lac grand format pour le mélange des couleurs. Vous avez un style très intéressant. Bravo.

Une femme libre a dit…

"La route rouge", vous devriez lui laisser ce titre, est mon paysage préféré. J'aime les routes qui mènent quelque part. Celui inspiré de Tervena me plaît énormément aussi, il a un côté naïf tout à fait séduisant et là encore une route qui mène à la maison. Ça doit être mon Oedipe ou un autre trouble freudien, ce plaisir que j'ai à visualiser les chemins qui mènent quelque part. Pour cette même raison, j'apprécie moins les petites routes sinueuses qui viennent se perdre dans les montagnes. Je pense que je préfère voir le but! Continuez les paysages, riches d'enseignement sur la psyché de vos lecteurs.

Encre a dit…

Merci à toutes les deux! J'ai vraiment envie d'essayer toutes sortes de sujets et toutes sortes de styles ces temps-ci :)

Still a dit…

Je suis pour ma part accro à l'image que tu présentes en première et dernière position. Superbe elle m'évoque des aquarelles de Turner. Continue surtout!

anita a dit…

Tes natures vives valent les autres!
J'ai une particulière tendresse pour les fondus du paysage de rivière, tout en subtilités.
PS qui n'a rien à voir, je viens de te refiler une patate chaude sur mon bloug ;-)

Encre a dit…

Merci, Still! Pour Turner, je n'y avais pas pensé en peignant, mais il est bien possible que j'ai été marquée par mes «lectures» (d"aquarelles) récentes : j'ai passé beaucoup de temps, dernièrement, à découvrir, regarder,examiner les aquarelles de Turner dont la modernité (à plusieurs égards, on le croirait sorti tout droit du XXe siècle) et la virtuosité ne cessent de m'étonner.
Merci à toi aussi, Anita. J'ai écrit dernièrement que je n'avais plus tellement envie d'accepter des tags, mais celui-ci est tellement sympathique (tag culinaire) que je saute dessus!

le jardin de caro a dit…

tu es vraiment douée c'est très beau

Juliette a dit…

un jour... peut-être que j'essaierai aussi... peut-être que j'ai du talent... mais pour ça il faudrait que j'arrête de courir

Encre a dit…

Merci caro!
Juliette, pourquoi ne pas garder quelques tubes de couleur et un pinceaux à portée de main, pour les jours de pluie? ;)

pierre f. a dit…

Bonjour Encre,

Ces toiles me rappellent beaucoup les paysages d'Espagne. Ces chemins rouge, ces petits villages aux toits de tuile, ces montagnes au loin. Tervena est sûrement espagnole.

Encre a dit…

Salut Pierre! Alors, tu as aimé ton périple? Le retour est-il difficile?

Seule la petite ferme est inspirée de Trevena. Malgré son nom, elle est Anglaise. Elle peint surtout des natures mortes. Pas impossible qu'il y ait une une influence inconsciente, parce ce que c'est une coloriste que j'aime beaucoup.