mardi 24 juin 2008

Le papier Ingres (cent fois sur le métier..)








Que Solange connaît sûrement, parce qu'il est surtout utilisé pour le pastel, est bien beau, mais pas si facile à travailler.

Deux tentatives de calligraphie chancelière avec chacune leurs défauts dont j'aimerais bien rejeter complètement la faute sur le papier Ingres, mais il me faut bien admettre (même si en calligraphie, la photo amplifie des défauts qu'on voit moins sur l'original) que je dois retrouver plus de régularité dans les espacements entre les lettres. Je retravaillerai ce soir sur du papier aquarelle, si j'en ai le goût et le temps. J'aime bien la mise en page, il me faut retrouver la forme, c'est tout. Mais je suis hyper motivée, dans quelque jours, je l'aurai retrouvée! :-)

4 commentaires:

ceanothe a dit…

Bravo, cette technique est une des plus difficiles et j'apprécie vos travaux.

Solange a dit…

Ça doit absorbé beaucoup l'encre, j'imagine que vous devez en mettre plus pour couvrir.

pbea a dit…

j'aime beaucoup ta mise en page!!! ça me donne des idées. A+

Encre a dit…

Merci les filles!

J'ai bien hâte de voir la concrétisation de ton idée, bea, ce que tu fais est splendide!

Solange, il faut en effet donner beaucoup d'encre, non pas parce que ça absorbe beaucoup, mais parce qu'au contraire, l'effet texturé du papier vergé crée des zones "sans encre". C'est intéressant lorsqu'on fait un style plus spontané et moderne, mais là, je voulais un trait plein. J'ai dû utiliser une encre très fluide. Cela crée un effet d'irrégularité de la couleur un peu agaçant sur photo, mais plutôt chaleureux à l'oeil nu.