lundi 30 juin 2008

Pensée : fleur qui pousse parfois dans la tête des hommes

auteur : inconnu

Trois interprétations - les photos sont mauvaises, j'en prendrai d'autres demain si j'en ai le temps (pas sûr!!!)

Des collages pas collés (je n'ai plus de colle digne de ce nom)

Commentaire du lendemain matin : je réalise en les regardant ce matin d'un oeil neuf (L'Encrier m'aidant, ce qui est génial), à quel point ils ne sont pas aboutis, ils manquent d'intégration - je vais essayer de les retravailler.

Version 1 :



Version 2 :


Version 3 :



6 commentaires:

pbea a dit…

super jolie!!!!!!!!!!!! j'adoooore ta créativité et ton talent j'aimerais en avoir autant. bravoooo

Pierre F. a dit…

Allo Encre,

J'ai beaucoup ces collages sans colle. Écrire sur une page déchirée d'un manuel de tenue de livre qu'il peut pousser des fleurs dans la tête d'un homme exprime tout à fait la dualité. lol

Encre a dit…

Merci à tous les deux, c'est vraiment réjouissant de lire cela lorsque j'en suis au point de me dire qu'ils ont besoin d'être retravaillés (je viens de faire un ajout explicatif dans le billet). Cela m'encourage à les reprendre et à ne pas les mettre de côtés. L'Encrier veut me faire voir des collages de Michel Butor. Eh oui, pas Picasso , Michel Butor!

pbea, c'est ou mais je me dis exactement la même chose lorsque je vais sur ton site! En fait, c'est génial : le travail des autres est ce qui nous pousse de l'avant :-)

Pierre, eh oui, je me suis bien amusée à faire ce petit détournement de graphiques. Lorsque j'ai vu ce vieux livre à donner dont personne n'aurait d'ailleurs voulu, je me dit dit que ce serait génial de lui faire subir ce sort ;-)

Solange a dit…

Vous avez beaucoup d'imagination. Bravo.

CALLIPRUNE a dit…

J'aime beaucoup la 1ere version, sans compter la citation en elle-même. Je reviendrai voir l'évolution du travail.
Très contente de trouver de la calligraphie, que j'ai un peu laissé tomber pour le scrap mais qui m'attire toujours autant.

Encre a dit…

Merci! J'espère avoir bientôt le temps de m'y remettre. Tu es toujours la bienvenue ici :-)