mercredi 4 juin 2008

Portraits des enfants

Oui, Femme libre, je songe à faire le portrait des enfants. Mais séparément d'abord (c'est bien assez dur comme ça!) et en choisissant de vieilles photos, question de moins me rendre compte que "ça ne leur ressemble pas tant que ça. J'ai choisi mes photos et commencé cet après-midi le portrait d'F2 à moins d'un an. Malgré tout, je suis forcée de dire que : "ça ne ressemble pas tant que ça". En fait, on dirait que j'ai dessiné un portrait de BD :-( Je vois ce qu'il faut corriger au niveau du nez, je vois que quelque chose (mais quoi???) cloche au niveau des yeux (trop charbonnés, bien sûr, et ce problème devrait disparaître avec la mise en couleur, mais ce n'est pas tout)


Rajout d'une version un peu corrigée mais ça n'y est pas encore :



J'ai choisi une photo d'F1 à 4 ans, mais je ne sais pas si je parviendrai à l'utiliser, car elle est assez petite :




Sinon, j'ai celle-là en grand format

7 commentaires:

Cricri a dit…

Le défi avec les protraits d'enfants c'est de garder leur expression enfantine. Prend la bouche, la tienne est belle, mais ce n'est pas la même, elle a l'air d'une bouche plus vielle...
L'ensemble est très beau pareil, mais comme les proportion d'un visage enfantin ne sont pas les mêmes qu'un adulte, ca reste un beau défi !

T'es courageuse! J'ai fais tellement de portrait dans ma vie, que je m'en suis tannée !aujourd'hui je ne le ferai plus sur commande en tout cas...

J'ai hâte de voir ton résultat final !

Encre a dit…

Wow, merci cricri! J'avais songé à te demander de l'aide, mais je n'osais pas...

Tu as tout de suite repéré ce qui me pose le plus de problèmes : les proportions (j'ai toujours beaucoup de mal, je procède vraiment par essais/erreurs) et la bouche (les bouches sont toujours ce que je trouve le plus difficile à dessiner. Je comprends pourtant comment ça fonctionne, de façon anatomique, mais j'ai vraiment beaucoup de mal à les faire ressemblantes.

Je vais essayer de refaire le croquis en suivant tes conseilles (et ceux de la Musarde68 qui m'a également aidée) avant de tenter l'aquarelle. Je ne sais pas si je ferai ça aujourd'hui, je pense que j'ai besoin d'un peu de changement.

Étrangement, avec mon portrait de Foucault, c'est par l'aquarelle que les choses se sont mises en place. Je ne parvenais pas à faire un croquis ressemblant mais avec l'aquarelle, les choses semblent s'être arrangées d'elles-mêmes.

Ceci dit, je ne prendrai pas le même risque avec le portrait d'enfant. Je vais fignoler le croquis avant de me lancer.

Une femme libre a dit…

On voudrait bien aussi un portrait du beau mari. Les fleurs, les paysages et maintenant les portraits, vous vous renouvelez constamment, ma chère! Bravo à votre créativité qui explose.

Solange a dit…

Je vais dire comme femme libre, vous êtes dans une bonne période de créativité. Les portraits d'enfants sont les plus difficiles à reproduire, peut-être parce qu'ils n'ont pas encore assez de vécu.

Cricri a dit…

Un truc quasi essentiel : commence par les yeux. Habituellement chez un enfant ils sont plus rapprochés légèremement. Si ton expression des yeux est ok, tu auras beaucoup moins de mal à cerner le reste.

Si tu essais de faire le contour du visage d'abord c'est perdu d'avance selon moi, parce qu'il est très difficile après d'aller mettre les éléments en place exactement et naturellement....:-)

Au tout début tu sais je faisais quoi ? J'imprimais une photo que je découpais en casse-tête. Je la collais sur mon papier blanc et je levais chaque bout de casse-tête pour aller dessiner en dessous exactement ce que je voyais sur ma photo. Adieu la spontanéité tu vas me dire, et avec raison! :-) mais cela permet de pratiquer et comprendre les proportions beaucoup plus facilement....:-)

Encre a dit…

Commencer par les yeux.. Ok, je commençais effectivement par placer la forme de la tête. Merci!!!

J'ai réessayé un peu mais j'y arrive encore moins. Je vais mettre ça sur la glace quelques jours pour mieux y revenir, je sens que je suis sur le point de me sentir frustrée. Je tenterai de scanner et de réimprimer ma photo pour tenter ce puzzle dont tu parles.

La nuit, je rêve que j'analyse les différentes valeurs sur des surfaces d'objets, et c'est comme si j'étais dans un demi-sommeil, en train de réellement faire cet exercice. Hum..

Encre a dit…

Femme libre, Solange, je suis simplement et j'ai toujours été monomaniaque - en ce moment, tout ça se canalise dans la peinture.