dimanche 7 septembre 2008

Du temps pour peindre


Du temps pour peindre hier : F2 couchait chez Mère-Grand avec sa cousine et F1, plus autonome, faisait ses petites affaires dans sa chambre (entendez : tapissait ses murs d'affiches). J'ai fermé bouquins de philo, les logiciels de graphisme et j'ai pris les pinceaux avec une mauvaise conscience très proche de l'angoisse - sans raison d'être, une mauvaise conscience tout à fait névrotique de fille qui travaille trop depuis trop longtemps.

J'ai beaucoup aimé peindre ce paysage de dégel, après une conquième version du phare dans laquelle celui est peut-être plus réussi mais les bâtiments manquent d'intérêt. Je suis enfin lasse de ce tableau et remise ça sur la tablette pour l'instant. N'empêche, j'ai vraiment le sentiment de découvrir et d'apprendre beaucoup sur la couleur en reprenant ainsi inlassablement le même motif.


13 commentaires:

castor a dit…

Que c'est beau, d'une douceur et d'une sensibilité extraordinaires avec des couleurs fondantes, qui font rêver, merci Encre, encore une fois,c'est très beau.

Solange a dit…

J'aime les couleurs de cette aquarelle, qui rappellent la force de la nature qui reprend vie. Pour le phare il est bien, mais je reste accrochée à la première version.

Encre a dit…

Merci à toutes les deux, je suis contente que vous ayez aimé la palette :-))
Les subtilités de certains tons ne passent pas du tout à l'écran, je pense que c'est une auqarelle qui gagne à être vue en vrai. Ça faisait longtemps que j'étais fascinée par les effets qu'on peut produire en superposant du cobalt teal avec de l'écarlate de cadmium mais je ne savais pas quoi en faire. Je vais explorer un peu plus cette palette : marron de pérylène, terre de sienne brulée, rouge de cadmium éclarlate, jaune de cadmium foncé et cobalt teal - seulement deux couleurs transparentes dans le lot - héhé!

Kajin a dit…

Bravo - c'est si beau! Votre printemps est très harmonieux, rempli de douceur; je dirais même qu'il "fond dans l'oeil"!.

Moi aussi, je préfère le premier phare... :-)

herbert a dit…

Maintenant, c'est comme une musique écrite par Debussy.
Merci

Encre a dit…

Je n'avais pas vu ton message. J'ai réécris (pluis effacée) au moins dix fois ma réponse, genre : une blangue plus des remerciments... Je réalise que j'ai vraiment du mal à accepter simplement les compliments surtout lorsqu'ils sont vraiment touchants. Merci Herbert :-)) Ça donne des ailes!

TATYDANYLYON a dit…

Le hasard fait parfois bien les choses. Je tombe sur toute une série de délicates et sensibles aquarelles alors que, pas plus tard qu'hier, mes filles ont dérêté que je devrais reprendre mes infructueux essais. Elles m'ont offert une boîte, des godets, un très beau papier... Et, après les affres de l'écriture, je vais connaître celle des résultats qui ne me donnent jamais satisfaction ! Bravo à vous, et persévérance, confiance !

Encre a dit…

Merci Tatydanylion :-)) Lancez-vous et vive l'insatisfaction, c'est ce qui nous tire de l'avant! Et d'ailleurs, la satisfaction, on en trouve tellement dans l'activité même, dans cet acte de peindre ou d'écrire, que l'insatisfaction face aux résultats est bénie parce qu'elle nous donne prétexte à toujours recommencer! ;-)

En souhaitant avoir la chance de voir prochainement ce que vous faites,
Encre.

Pierre F. a dit…

Allo Encre,

Magnifique printemps. J'aime.

J'ai compris pourquoi la toile #2 du phare est celle que je préfère. Les couleurs sont conformes aux images et au sentiment qui émerge en moi quand je pense à un port de mer: une mer froide, le matin, une brume persistante. Solange prendra la #1 et moi la #2. lol

Encre a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Encre a dit…

Oups... Tatiedanydelyon, quel lapsus j'ai fait en écrivant votre nom.

Quand même, Tatie Dany lion, ça lui va bien, je vous l'assure - je viens d'aller faire faire un tour sur son blog et je peux voous dire qu'elle du mordant, celle-là! ;-) Et elle écrit bien en plus :-))

Pierre LOL! En fait, je te l'offrirait bien, mais en fille toute simple et pas compliquée que je suis ;-) je n'en dormirais plus de savoir que le phare est raté. Je suis contente de savoir que tu as aimé le printemps. Si on pouvait y sauter comme on sautait, enfants, dans les livres avec Fanfreluche pour passer par-dessus l'hiver et se retrouver tout de suite au dégel, ça serait formidable.

Cloudy a dit…

On dirait du Doutreleau :))
J'adore !!!!
Bravo,pour cette émotion dévoilée :))

Encre a dit…

Tu es de retour! :-))
Je ne sais pas qui est Doutreleau, je ferai une petite recherche Google, mais avant, je cours à ton blog, tu m'as manqué! Bises :-))