jeudi 11 septembre 2008

Il y a des gens qui nous donnent des ailes


Christine Morency
fait partie de ces gens -là.



Reprendre le portrait.


Je revenais de la rencontre prof-parents dans la classe d'F1 et j'avais congé parental puisque les filles couchaient chez ma mère. J'aurais peu être dû corriger, me coucher tôt pour une fois etc, mais depuis le matin, je ne pensais plus qu'à reprendre les pinceaux ;-)

Le portrait, j'y pensais depuis un moment, mais il y avait cette peur qui me tenaillait d'avoir à peindre des cheveux. Quoi de mieux qu'un barbu pour l'exorcicer ?

Ça s'est fait tout seul. Et une fois fait, en me disant "ce n'était pas bien difficile, finalement", j'ai réalisé que J'EN AVAIS DÉJÀ FAIT, et d'une façon semblable. Je ne me souvenais plus que de mes deux chauves, j'avais complètement oublié cette tête de femme et ce garçon.

Bien sûr, ce sont des cheveux assez impressionnistes. Prochaine étape, arriver à travailler un peu plus une chevelure. Mais là, je m'y suis remise, malgré la peur ("si c'était par pur hasard que j'avais réussi les autres???").

J'en avais déjà fait la remarque, je crois, j'ai incroyablement de plaisir à peindre les carnations. Ça me fascine, je ne sais pas pourquoi. Ici ça passe un peu mal à l'écran, je ne joue pas assez bien avec Photoshop pour que l'image soit meilleure.

Mon bonhomme fait "gourou psychédélique", je sais :-)) Et avec cet éclairage, ça fait vraiment "l'esprit de Dieu descend sur lui" ;-) LOL J'ai envie de jaunes ces jours-ci, et j'ai pris le violet pour m'amuser avec les complémentaires.


Pas eu le temps de faire une esquisse convenable, le nez n'est pas bien défini, des p'tits trucs qui clochent morphologiquement parlant, côté gauche du visage surtout, mais je ne pense pas que je retoucherai. J'ai utilisé des couleurs opaques pour les ombres du visage (bleu de cobalt += violet de cobalt), pratique puisque ça lève bien si il y a une correction à faire avant séchage, mais maintenant, je risque de tout bousiller en retouchant trop. Je retoucherai peut-être la barbe, on verra si je me sens témérraire ce soir.

Globalement, je suis contente, surtout heureuse d'avoir retenté l'expérience, avec un désir très fort d'en peindre un autre... peu être ce soir?

9 commentaires:

Une femme libre a dit…

Il fait gourou pas à peu près. Même qu'il me fait peur un peu. Je lui prête plein de mauvaises intentions et étant donné qu'il est inventé (l'est-il?) je peux m'en donner à coeur joie. Je l'imagine donc un peu comme le Roch Thériault qui avait coupé un bras à une de ses fidèles, celui qui abusait des enfants, celui qui avait enterré un bébé. Il donne des conférences, culpabilise les gens, se ramasse avec des perdus et des perdues qui lui donneront tout leur argent et lui lècheront les pieds sans qu'il le demande. Les gens se cherchent un gourou. Vous en avez créé un. Et il prend vie et devient indépendant de vous.

Encre a dit…

Ahahahah! moi aussi je trouve ça. Je ne l'aime pas trop comme personnage, je ne lui donnerais pas mes enfants à garder c'est sûr!

Vous avez il est fictif.
Je l'ai dessiné et vous lui avez donné une vie romanesque ;-)

Juliette a dit…

Chacune ses batailles... moi la route et toi les poils hahaha!

herbert a dit…

Bonjour, Encre. Et merci pour ton message si chaleureux.

Quoi qui'il en soit de l'experssion de ta main, on dirait Victor Hugo.
C'est un monde...
Et, en plus, en mieux.
Bisous pour toi.
Bonne soirée.

Solange a dit…

Moi ce sont ses yeux qui me facinent,peut-être que femme libre a raison il est dangereux. Sérieusement, vous l'avez fait sans modèle? Bravo.

Encre a dit…

Solange, j'ai commencé avec un modèle, petit format (2 pouces x2, pas plus) en noir et blanc. Rapide esquisse dont je ne me suis pas tellement servi par la sute. J'ai peint les premiers lavis le pinceau dans la main droite, la main gauche qui mainteanit le bouquin ouvert à hauteur des yeux. Après les premiers lavis, c'était ressemblant mais pas très confortable de travailler cmme ça. J'ai laissé tomber le livre, j'ai continué comme je le sentais (plus de cheuveux, plus de barbes,un aspect plus massif, j'ai arrangé le regard différemment) et ça a donné quelque chose de vraiment différent.

Je ne me préoccupe pas de ressemblance pour l'instant, je transgresse mes peurs de fille pas brave, ce qui se fait assez bien :-)). Quand je serai plus à l'aise, j'y verrai.

Hé oui Juliette, des batailles bien valorisantes ;-)

Herbert, Victor Hugo? Je ne vois pas pour l'instant, j'éprouve pour mon personnage (pas pour le tableau, donc je suis contente) une répulsion que je n'ai pas éprouvée devant les traits de Victor Huge. Mais je ferrai une petite rechercher image ce soir pour voir plus de portraits de lui ;-) Et dire que l'Encrier trouvait que mon jardinier chauve ressemblait à André Gide!

Cricri a dit…

Sauf peut-être l'allule de gouroutisme, il a de l'expression !...et ca c'est tout ce que ca prend pour trouver son propre style de peinture ! Tu as vraiment un don pour le portrait !

Encre a dit…

Merci :-)) Je prends vraiment plaisir à faire!

Anonyme a dit…

lieu kong normative unsubscribe pest hate sexist herring hall maternity scotparl
masimundus semikonecolori