mardi 16 septembre 2008

Sortir de la clandestinité









En créant ce blog, je n'ai pas senti le besoin de mettre une photo dans mon profil. Mais je n'ai pas été une bonne clandestine. Assumant mal un véritable anonymat, j'ai semé suffisamment d'indices pour être quand même assez facilement reconnue. La preuve en a d'ailleurs été faite : Mlle V m'a tout de suite identifiée.

Il y a peut-être un bon moment que j'aurais pu me dévoiler d'avantage mais en fille qui court tout le temps, je n'avais pas le temps de publier des photos de moi et surtout pas le goût de prendre le temps de le faire. J'en ai d'ailleurs peu puisque je suis le photographe de la famille.

Mais puisque ce la fait presqu'un an que je fréquente les blogs de certains d'entre vous, ça commençait à être un peu embarassant de ne pas me montrer le visage. Je viens donc d'aller me constituer une petite banque d'avatars que pourrai utiliser durant les trente années à venir. Des clichés pris dans le miroir d'une salle de bain mal éclairée, ce qui est bien pratique quand on n'a pas de temps à perdre avec le maquillage (dixit la fille pressée qui ne gruge pas sur ses heures de sommeil pour en prendre à se maquiller, mais c'est là un choix de vie bien personnel, il est vrai).

Inutile de prétendre que vous avez droit à toute la série, mais tant qu'à se montrer la binette après un an, autant le faire en grand.

Me voilà donc.

18 commentaires:

Renart L'éveillé a dit…

C'est super de pouvoir mettre un visage sur des mots, mais là, c'est pas loin d'une vidéo ma foi!

;)

Encre a dit…

Oui, mais j'ai coupé certaines scènes, quand même.

Pur bonheur a dit…

Tu es enfin sortie de la garde-robe!! Je t'imaginais pas mal comme ça, air espiègle et coquin. Merci de partager avec nous.

Une femme libre a dit…

Pas une grande surprise, je le savais que vous étiez comme ça, l'oeil allumé et les cheveux ébouriffés! (rires)

Pierre F. a dit…

Allo Encre,

Finalement, je trouve tu rssembles assez à l'image mentale que je m'étais faite en me basant sur la tête de tes filles. Ta plus vieille a hérité de la forme de ton visage, ton sourire et tes yeux rieurs. Vous vous ressemblez beaucoup toutes les deux:)

J'avais déduis (déduction plus intuitive que logique ;)) que la forme plus carré du visage de ta plus jeune venait de l'encrier.

Curieux ce phénomène du "sortir de l'anonymat" alors que personnellement, je réfléchis justement à l'inverse.

Encre a dit…

Femme libre, ça vous étonnerait si je vous disait qu'il y a trois jours, j'ai quitté la maison de bonne heure pour aller la faire la file à la clinique pour l'une de mes filles, le chandail à l'envers? Pas devant-derrière, mais sens dessus dessous, les coutures à l'extérieur! Et ce n'est ni la première, ni même la deuxième fois que je sors de chez moi comme ça. Dans mon entourage, ça n'étonne personne. Alors les cheveux, c'est comme le maquillage : pas du savamment ébouriffé, c'est de l'authentique négligé! ;-)

Pur bonheur, Pierre, vous avez du flair. Je suspecte pierre d'être en fait un profileur à la solde de la GRC.

Pour ce qui est de l'anonymat, Pierre, on peut y entrer ou en sortir pour des raisons identiques. Dans mon cas, j'y étais pour le boulot et j'en sors pour les mêmes raisons, question de me rendre la chose plus difficile si j'étais tentée, en janvier, d'accepter une charge de cours, même partielle ;-)

Pierre F. a dit…

Diantre, on m'a démasqué!!! lol

Renart L'éveillé a dit…

;)

Cricri a dit…

Cool ! C'est pas mal le fun de mettre un visage sur un nom ! :-)

V a dit…

:) Ce n'était pas bien difficile pour moi de te reconnaître! (Mais là, je vois que tu as changé ta couleur! ;) ) Jolies photos.

Sur les blogs, j'aime bien quand on peut mettre un visage sur les mots. C'est la raison pour laquelle j'ai mis ma photo assez tôt dans le processus. Curieusement, cela n'a pas nuit à ma clandestinité relative. Ou alors ceux qui m'ont reconnus n'osent pas m'en faire part!

Encre a dit…

Cricri :-)

Mlle V. oui, j'ai dû changer de couleur cette année. Tu verras quand tu sera comme moi une vieille dame aux cheveux blancs que le brun adhère parfois bien mal. Ça dépend peut-être de la pororsité du cheveu, mais dans mon cas, je n'avais plus tellement le choix. Mais ça ne trompe personne, tout le monde aura senti que j'ai l'âme d'une brune, c'est ce qui compte n'est-ce pas? ;-)

V a dit…

Et bien après la première surprise, je trouve que ça te va plutôt bien! Ton teint clair le permet. Mais effectivement, tu gardes l'âme d'une brune! eheheh, je n'imagine tellement pas le jour où je devrai me faire blonde! le choc! ;)

ps: l'histoire du chandail m'a bien fait rire, c'est du tout à fait toi! :D

Encre a dit…

Je connais "quelqu'un qui" (1) a dépassé l'espérance de vie des femmes canadiennes et qui se teint toujours en noir. Crois-moi, vaut mieux devenir blonde ou brun clair! ;-)




( 1)J'ai déjà du mal
à assumer cette sortie de la clandestinité et je m'autocensure ;-)

pbea a dit…

bravo c'est loin d'^être simple de sortir de la clandestinité. je pense qu'en 1 an il y a seulement 2 ou 3 photos de moi. je comprends, c'est plus simple de montrer les calligraphie, peinture et autre activités...

Cloudy a dit…

Heureuse de te voir :))

Encre a dit…

Merci Cloudy!
Béa, j'espère que ce n'était pas une gaffe et je ne le regretterai pas - ce qui m'inquiète surtout, c'est de compromettre l'anonymat de mon conjoint. Le traffic n'est pas très lourd ici, mais avec une recherche Google bien ciblée, on pourrait me retracer. Mais bon, c'est seulement en ce qui concerne mon employeur et mes élèves que je n'aimerais pas ça.

herbert a dit…

Bonjour, Encre.
C'est vraiment une bonne idée.
Je suis heureux de voir ton visage
à travers ce diaporama...
Ce qui est bizarre, c'est que je t'imaginais un peu beaucoup ainsi.

Bonne journée et merci

Encre a dit…

Toi aussi?! Finalement, on aurait pu se passer de ces photos ;-)