jeudi 20 décembre 2007

« Adeptes du compostage, je vous ai compris »

― dixit F1, qui a trouvé la solution à tous vos problèmes.


Parce que chacun sait que l’hiver, le composteur familial déborde bien avant que ne redémarre l’activité bactérienne et qu’on ne sait plus où gérer son stock de restes de table végétariens, et parce que chacun sait qu’à l’école, les restes de collations sont impunément jetés à la poubelle (de même que tout le papier utilisé, les immenses contenants de styromousse dans lesquels sont servis les repas du traiteur qu’il faut vraiment boycotter),


F1 vous propose sa toute nouvelle invention : le composteur d’appoint, portable, portatif.



Tadam !!!!








En quelques semaines à peine, j’ai trouvé là de quoi nourrir au printemps les 200 rosiers du jardin. Bien au chaud, les collations de vos chers écoliers s’y composteront bien, et rapidement.

Fini de se faire c… à retourner la pile à la fourche. En marchant, courant, sautant, en fouillant pour chercher ses affaires qu’il transportera en même temps dans ledit composteur qui pourra toujours faire office de sac d’école, votre enfant s’en chargera à votre place. J’ai percé quelques trous d’aération supplémentaires, question d’activer le processus de décomposition, et je me suis rendue compte que le composteur d’appoint-portable-portatif pouvait également assurer la sécurité de nos enfants en tenant les prédateurs sexuels à bonne distance. Au début de l’expérience, je me demandais si je n’assisterais pas à l'isolement progressif de F1. J’ai été surprise constater qu’elle n’a jamais été ostracisée par ses paires qui n’ont jamais une seule seconde semblé incommodés par le fumet de ferme qui collait aux baskets de ma fille dans tous ses déplacements. J’imagine que ce que nous découvrons là est bien connu de toute cette génération montante d’écologistes pragmatiques qui se livre massivement à des pratiques culturelles respectueuses de l’environnement naturel, mais pas forcément de l’environnement social.

Je vous laisse, je cours au bureau des brevets.

8 commentaires:

Ce Bref Réveil a dit…

Sublime! j'achète.

Quand je pense que je marchais dans 3 pieds de neige pour aller porter mes déchets dans un composteur débordant au fond du jardin. Quel idiot!

Très bon billet :)

Une femme libre a dit…

Oui, un très bon billet qui pue juste assez! ;o)

S@hée a dit…

Fini les ouvertures de sac avec un air de dédain et le nez retroussé jusqu'à la peau pour eviter le fumet de sac des enfants: tout ça à une raison d'être.

J'aurais dû le savoir, rien n'arrive pour rien.

Une chance que tu m'as ouvert les yeux!!

Encre a dit…

Je suis bien heureuse de vous voir si enthousiastes. Je vais faire faire une étude de marché - j'ai l'impression qu'il y a aussi le marché des célibataires mâles qui s'ouvre à moi, ainsi que celui des joueurs de hockey.
Ceci dit sans aucun préjugé, bien sûr!

Pierre F. a dit…

Bonjour Encre,

hi hi, pas mal comme idée ça, surtout quand on pense au nombre de lunch que les enfants "oublient" dans leur sac à dos. lolll

Le bac à compost que j'ai construit pour ma blonde fait 8' de largeur, 3' de hauteur et 4' de profondeur. C'est pas mal gros. loll

J'ai deux compartiments indépendants, de sorte que l'on peut laisser reposer un côté pendant que l'on remplit l'autre. On est à notre second hiver et jusqu'à maintenant, il y a suffisamment d'espace. Déjèa, èa l'automne, le compost de l'année précédente aurait pu être utilisé, mais on a décidé de lui laisser jusqu'au printemps.

Je me suis aperçu que les déchets végétaux comportaient presqu'essentiellement de l'azote et qu'à défaut d'avoir un bon équillibre azote-carbone (un rapport de 1 azote pour 30 carbone), la décomposition se fait très lentement et il y a des odeurs. Il y a un site pas mal complet sur le mélange azote-carbone.

http://users.swing.be/compost/Main_Compostable.htm

Encre a dit…

Merci pour ce site, Pierre! Je suis allée faire un petit tour, ça semble excellent. J'y reviendrai.

J'aimerais bien que l'Encrier nous construise un tel composteur. Mais ça ne réglerait pas tellement notre problème, car les composteurs sont loions dans la cour arrière, et difficiles d'accès en hiver. Nous devons utiliser des poubelles et transvaser l'appétissant contenu dans les composteurs au printemps. Pour cela, il faut attendre que le mélange dégel. D'ordinaire, le fumet nous indique quand l'opération devient possible ;)

Encre a dit…

P. S. Comment ça "le bac à compost que j'ai construit pour ma blonde" ??? LOL!

The Green Head a dit…

Je me suis bien marrée à la lecture de ce billet! Quelle idée fantastique...et déjà utilisé depuis belle lurette (même moi plus jeune j'ai expérimenté cette pratique ! )